Accueil / Rapport annuel 2015

Introduction


Le Réseau des femmes Africaines pour la Gestion Communautaire des Forêts (REFACOF) en anglais The African Women’s Network for Community Management of Forests est né à l’occasion de la conférence internationale tenue à Yaoundé au Cameroun du 25 au 29 mai 2009 sur le thème « Tenure forestière, Gouvernance et Entreprise ; Nouvelles opportunités pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale ». Cette conférence était co-organisée par l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT), le gouvernement du Cameroun à travers le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) et les autres partenaires parmi lesquels Right and Resources Initiative (RRI).

Le REFACOF a été créé à l’initiative de 45 femmes Déléguées venues d’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Nigeria, Sénégal) et du Centre (Burundi, Cameroun, Gabon, RCA, RDC). Ces femmes ont décidé de jouer un rôle plus actif dans les processus de réforme foncière et forestière en cours à l’échelle continentale et internationale, afin de s’assurer que les droits de tenure foncière et forestière des femmes sont reconnus et garantis. 

La mission du REFACOF est de « promouvoir les droits des femmes en Afrique et d’influencer les politiques et les pratiques pour une équité de genre en matière de tenure foncière et forestière. » 

Le REFACOF rassemble les femmes autochtones et locales gestionnaires des forêts communautaires, les femmes qui s’intéressent aux forêts ainsi que les femmes exploitantes des produits forestiers (ligneux et non ligneux), en Afrique centrale et occidentale afin qu’elles s’investissent dans la défense de leurs droits fonciers et forestiers. 

La spécificité et la particularité du REFACOF reposent sur le caractère communautaire de ses activités en relation avec les droits de propriété foncière et forestière. 

Le REFACOF a élaboré son plan d’actions 2011-2015 avec quatre objectifs stratégiques qui sont : (1) Renforcer les capacités institutionnelles du réseau ; (2) Promouvoir des réformes de tenure équitable ; (3) Influencer les agendas et initiatives de tenure foncière au niveau sous régional, régional et national ; et (4) Favoriser les échanges d’expérience entre les membres. 

Le REFACOF se distingue ainsi des autres réseaux de femmes aussi bien par son champ particulier d’intervention à savoir les droits fonciers et forestiers des femmes ; que par son approche qui est d’influencer les politiques. Ainsi défini, le REFACOF voudrait contribuer au changement des politiques et pratiques en faveur de la prise en compte des droits forestiers et fonciers des femmes. 

Les textes de base du REFACOF, notamment le règlement intérieur en son article 13, fait obligation à la coordination régionale de rendre compte annuellement de ses activités aux membres du réseau.

 Le présent rapport vient, dans le respect des dispositions statutaires, fournir les informations relatives à la vie associative et faire le bilan des actions réalisées par le réseau durant l’année 2015. Son élaboration a fait appel à la Coordination Régionale et aux Points Focaux des différents pays membres du réseau. Il est destiné prioritairement aux membres du réseau mais aussi aux partenaires techniques et financiers, aux administrations des différents pays et se présente de ce fait comme (1) un élément de gestion du réseau à travers le suivi-évaluation de la mise en œuvre des activités planifiées pour l’exercice 2015; (2) un outil de communication interne et externe ainsi que de promotion par son partage aux différents acteurs concernés ou intéressés par l’organisme.

Télécharger le rapport annuel 2015 ici